Montréal, chef de file de la mobilité durable et du transport intelligent

publié le 3 février 2022
Réunions écologiques Travailler mieux Quoi de neuf à Montréal?

Montréal est à l’avant-garde des découvertes révolutionnaires et s’y sont établis certains des leaders mondiaux en intelligence artificielle, en aérospatiale, en éducation, en neurosciences et en technologie. Ces secteurs locaux en plein essor recoupent également deux industries en plein développement : la mobilité durable et le transport intelligent. Montréal est en train de devenir un terreau fertile pour ces deux secteurs.

Priorité à la neutralité carbone

Donnant suite au titre de Communauté intelligente de l’année qui lui a été décerné, Montréal a mis en place un plan de transition vers les énergies renouvelables qui prévoit une collaboration entre différentes parties prenantes. L’un des principaux engagements consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le but d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Le plan de la ville, appelé à juste titre Plan climat Montréal, comprend 46 mesures qui lui permettront de devenir une ville résiliente, inclusive et neutre en carbone.

Les chiffres ne mentent pas

L’industrie québécoise des transports terrestres est un chef de file mondial en recherche et développement et elle compte parmi ses atouts, le CIRRELT, le plus grand centre de recherche sur les transports au monde. De plus, 620 entreprises employant plus de 32 000 personnes et plus de 30 centres et instituts de recherche travaillent sur l’avenir des transports au Québec. Les grappes sectorielles organisées de la province sont également impliquées dans une étroite collaboration, notamment la grappe des technologies propres Écotech Québec, la grappe des transports électriques et intelligents Propulsion Québec et Cargo M, la grappe métropolitaine de logistique et transport de Montréal.

Utiliser l’IA pour se déplacer plus intelligemment et plus facilement

En tant que haut lieu international de l’intelligence artificielle, Montréal innove dans l’utilisation de l’IA dans les transports, en se concentrant sur le trafic urbain et l’amélioration du transport des marchandises. Créée par le laboratoire TRIP (Transportation Research for Integrated Planning) de l’Université Concordia, Itinerum est une application pour téléphones intelligents qui recueille des données sur les déplacements et traite instantanément les problèmes de circulation pour les conducteurs.

Le port de Montréal utilise un outil d’IA prédictif qui optimise la logistique portuaire, permettant au port d’améliorer sa planification opérationnelle et d’avoir un impact positif sur les temps de transit des marchandises en conteneurs dans la chaîne d’approvisionnement, en particulier en ce qui concerne le fret ferroviaire.

Le futur est électrique

Un réel changement requiert un engagement concret. Ainsi, l’objectif de Montréal de devenir la première ville de mobilité durable en Amérique du Nord s’appuie sur une série de projets passionnants qui auront un impact qui sera remarqué par le reste de la planète.

  • D’ici 2025, tous les autobus achetés par la Société de transport de Montréal (STM) seront électriques, et d’ici 2040, l’ensemble de la flotte sera entièrement sans émissions. La STM entame actuellement une autre phase d’essais de nouveaux bus électriques à longue autonomie.
  • Dotée d’un budget de 6,3 milliards de dollars et avec un achèvement prévu pour 2021, la ligne de métro léger REM couvrira 67 km de la région métropolitaine et transportera les passagers de l’aéroport Montréal-Trudeau au centre-ville en seulement 20 minutes.
  • L’emblématique Stade olympique et le complexe scientifique Espace pour la vie de Montréal utilisent une flotte de navettes EZT10 de la firme EasyMile permettant de transporter les quelques 3 millions de visiteurs qui visitent ces attractions touristiques annuellement.

Une ville de transport actif

En matière de transport écologique, tout n’est pas que science-fiction. Montréal détient également le titre de ville la plus favorable aux cyclistes en Amérique du Nord, avec 846 km de pistes cyclables, dont 590 km demeurent accessibles pendant les mois d’hiver. Le réseau de vélos en libre-service BIXI, qui compte 6 250 vélos, est à la disposition des résidents et des visiteurs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, d’avril à novembre et comprend aussi le BIXI électrique !

Pour ceux qui préfèrent garder les pieds sur terre, le réseau souterrain RÉSO est le plus vaste au monde, avec plus de 32 kilomètres reliant magasins, hôtels, restaurants et universités et il est utilisé par plus de 500 000 personnes quotidiennement.

Un répertoire d’organismes et d’instituts de transport qui changent la donne

Montréal est la ville d’accueil d’un groupe croissant d’innovateurs en matière de transports écologiques, et leur travail change radicalement la façon dont nous nous nous déplaçons. Voici une liste de quelques-uns qui méritent d’être suivis.

Chaires et instituts de recherche sur le transport intelligent et la mobilité durable

Grappes industrielles et associations dans les transports propres, électriques et intelligents

Leaders mondiaux des transports intelligents et de l’intelligence artificielle

 

À lire également : Montréal, chef de file en sciences de la vie et technologies de la santé

Découvrez d’autres raisons pour lesquelles Montréal est votre meilleur choix