Montréal, chef de file de la mobilité durable et du transport intelligent

publié le 4 avril 2019
L'actualité dans l'industrie Réunions écologiques Travailler mieux Quoi de neuf à Montréal? Nouvelles de Tourisme Montréal

Montréal est à l’avant-garde en matière de découvertes novatrices et les chercheurs de ses universités et instituts de recherche sont parmi les chefs de file mondiaux dans les secteurs de l’intelligence artificielle, de l’aérospatiale, de l’éducation, des neurosciences et des technologies. On peut ajouter à cette liste la mobilité durable et les transports intelligents — un secteur pour lequel Montréal se classe en tête du peloton.

Une approche intelligente

À la hauteur de son titre de Communauté intelligente de l’année 2016, la stratégie de Montréal pour la transition vers les énergies renouvelables prévoit une collaboration entre le Bureau de la ville intelligente et l’Institut de transport intelligent Jalon MTL, qui travaillent de concert sur les dossiers de mobilité urbaine, de stationnement et de cartographie dynamique. D’ici 2020, les émissions de gaz à effet de serre de Montréal auront été réduites de 30 % (comparables au niveau de 1990), ce qui placera la ville au premier rang en Amérique du Nord pour le transport électrique et la mobilité durable.

Les chiffres ne mentent pas

L’industrie québécoise des transports terrestres est un chef de file mondial en recherche et développement et elle compte parmi ses atouts, le CIRRELT, le plus grand centre de recherche sur les transports au monde. De plus, 620 entreprises employant plus de 32 000 personnes et plus de 20 centres de recherche et instituts de recherche travaillent sur l’avenir des transports au Québec. Les grappes sectorielles organisées de la province sont également impliquées dans une étroite collaboration, notamment la grappe des technologies propres Écotech Québec, la grappe des transports électriques et intelligents Propulsion Québec et Cargo M, la grappe métropolitaine de logistique et transport de Montréal.

Domo arigato, transport roboto

Parce qu’elle est un centre névralgique international de l’IA, il n’est pas surprenant que Montréal innove dans l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les transports, en se concentrant sur le trafic urbain et l’amélioration du transport des marchandises. Créée par le laboratoire de recherche sur les transports pour la planification intégrée (TRIP) de l’Université Concordia, Itinerum est une application pour téléphones intelligents qui collecte des données sur les déplacements et résout instantanément pour les automobilistes les problèmes liés à la circulation. Et les camionneurs pourront travailler plus efficacement avec PORTail camionnage, une application prédictive développée par Element AI et Port de Montréal, qui indique les meilleurs itinéraires en utilisant les prévisions de trafic.

Le futur est électrique

Un réel changement requiert un engagement concret et l’objectif de Montréal de devenir la première ville de mobilité durable en Amérique du Nord s’appuie sur une série de projets passionnants qui auront un impact remarqué par le reste de la planète.

  • D’ici 2025, tous les autobus achetés par la Société de transport de Montréal (STM) seront électriques, et d’ici 2040, l’ensemble de la flotte sera exempte d’émissions.
  • Dotée d’un budget de 6,3 milliards de dollars et avec un achèvement prévu pour 2021, la ligne de métro léger REM couvrira 67 km de la région métropolitaine et transportera les passagers de l’aéroport MontréalTrudeau au centreville en seulement 20 minutes.
  • L’emblématique Stade olympique et le complexe scientifique Espace pour la vie de Montréal se dotent d’une flotte de navettes EasyMile permettant de transporter les quelques 3 millions de visiteurs qui visitent ces attractions touristiques annuellement.
  • Depuis l’été 2018, des navettes autonomes sont en place dans la banlieue de Candiac, une première du genre au Canada.

Une ville de transport actif

En matière de transport écologique, tout n’est pas que science-fiction. Montréal détient également le titre de ville la plus favorable aux cyclistes en Amérique du Nord, avec 846 km de pistes cyclables, dont 590 km demeurent accessibles pendant les mois d’hiver. Le réseau de vélos en libre-service BIXI, qui compte 6 250 vélos, est à la disposition des résidents et des visiteurs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, d’avril à novembre. Pour ceux qui préfèrent garder les pieds sur terre, le réseau souterrain RÉSO est également le plus vaste au monde, avec plus de 32 kilomètres reliant magasins, hôtels, restaurants et universités et il est utilisé par plus de 500 000 personnes quotidiennement.

Un répertoire d’organismes et d’instituts de transport qui changent la donne

Montréal est la ville d’accueil d’un groupe croissant d’innovateurs en matière de transports écologiques, et leur travail change radicalement la façon dont nous nous nous déplaçons. Voici une liste de quelques-uns qui méritent d’être suivis.

Chaires et instituts de recherche sur le transport intelligent et la mobilité durable

Grappes industrielles et associations dans les transports propres, électriques et intelligents

Leaders mondiaux des transports intelligents et de l’intelligence artificielle

Un lieu de rassemblement et d’échange d’idées

Plaque tournante de la mobilité durable, il est tout à fait logique que Montréal joue soit la ville hôte d’événements à venir en 2019 concernant le domaine.

Sommet mondial de la mobilité durable
Quand : 4 au 6 juin 2019
Endroit : Studios Grandé MTL
Participants : 5 000

Salon du véhicule électrique et hybride
Quand : 3 au 5 mai 2019
Endroit : Place Bonaventure

Impulsion MTL
Quand : 3 et 4 juin 2019
Endroit : Centre des sciences de Montréal

À lire également : 15 Montréalais qui changent le monde

Découvrez d’autres raisons pour lesquelles Montréal est votre meilleur choix