7 bonnes nouvelles qui ont ponctué 2020

publié le 31 décembre 2020
Tendances et technologies L'actualité dans l'industrie

Une nouvelle année est porteuse de nouveaux espoirs. Et il s’avère que — malgré les nombreuses manchettes peu réjouissantes — nous avons plusieurs raisons d’être optimistes. Les répercussions de ces remarquables développements se feront sentir tout au long de l’année à venir.  

Voici quelques-uns des bons coups de l’année 2020.

Un vaccin en un temps record

Les scientifiques du monde médical et pharmaceutique n’ont jamais fabriqué des vaccins aussi rapidement que cette année. Ces vaccins nous permettront non seulement de sortir de l’isolement (et de voyager à nouveau !), mais ils sont également les premiers à utiliser l’ARN messager, une nouvelle technologie qui change la donne. Non seulement cela ouvre la porte à son utilisation dans la lutte contre les maladies existantes, mais cela signifie également que nous pourrions produire rapidement des vaccins pour lutter contre les futures pandémies.

Les émissions de CO2 ont affiché la plus grande diminution jamais enregistrée

Les émissions ont connu une baisse record de 7 % en 2020. Certains pays prennent des engagements pour soutenir cette tendance. La Chine, le Japon et la Corée du Sud se sont tous engagés cette année à ne plus émettre de gaz à effet de serre d’ici le milieu du siècle. L’Union européenne et le Royaume-Uni, pendant les négociations du Brexit, se sont disputé les plus grandes réductions d’émissions d’ici 2030 (avec des engagements respectifs de 55 % et 67 %). Les entreprises suivent la même tendance avec Apple s’engageant à ne plus produire d’émissions d’ici 2030 et Wal-Mart à en faire de même en 2040. La grande question : jusqu’où pouvons-nous aller ?

L’Afrique déclarée exempte de poliomyélite

La poliomyélite peut entraîner la paralysie en attaquant le système nerveux. Plus de 95 % de la population africaine est désormais immunisée. C’est une différence frappante par rapport à 1996, où le poliovirus a paralysé plus de 75 000 enfants à travers le continent. Cette année-là, Nelson Mandela a lancé le programme « Kick Polio Out of Africa », mobilisant des millions d’agents de santé qui se sont rendus de village en village pour distribuer les vaccins. Pour en savoir plus sur ce sujet, cliquez ici.

Les populations d’éléphants se redressent

À la fin de l’été, le parc national d’Amboseli au Kenya a signalé plus de 170 éléphanteaux, contre 113 en 2018. Le pic de grossesse a suivi les fortes pluies de l’année précédente qui ont permis de meilleurs pâturages et par conséquent plus de parturitions réussies. Parallèlement au bébé boom des éléphants, le Kenya a signalé que le taux de braconnage est tombé à seulement sept (contre 80 en 2018), le nombre d’animaux étant passé de 16 000 en 1989 à plus de 34 000. Plus d’informations ici.

Une femme à la Maison-Blanche

Les États-Unis ont élu leur première femme vice-présidente, et c’est une femme de couleur. En une année de politique difficile, et dans un contexte de tensions raciales, les États-Unis ont réussi à faire un grand pas en avant en élisant Kamala Harris. Pour en savoir plus, cliquez ic: Le lien de Kamala Harris avec Montréal.

Les voitures électriques gagnent du terrain  

La baisse de la demande de pétrole en 2020 s’explique en partie par la victoire (discrète) des véhicules électriques (VÉ). Au niveau mondial, 10 % de toutes les voitures vendues en 2020 étaient de ce type, soit une augmentation de 28 % par rapport à 2019. Les ventes devraient à nouveau augmenter de 50 % en 2021. L’UE est à l’origine d’une grande partie de cette croissance des ventes, mais la Californie vient d’imposer l’arrêt des ventes de véhicules propulsés par moteur à combustion interne d’ici 2035. Cliquer ici pour en savoir plus.

Nous avons fait en sorte que la terre soit plus verte

Un effort international de « réensauvagement » visant à restaurer toutes les zones naturelles dégradées pourrait stocker des siècles d’émissions de carbone et sauver 70 % des espèces menacées. Le Royaume-Uni, par exemple, paie les propriétaires terriens pour qu’ils laissent leurs champs pousser à l’état sauvage. Il est aujourd’hui plus recouvert de forêts qu’à aucun autre moment depuis l’époque de Robin des Bois.

 

À lire également : Montréal propose 5 façons de rendre les réunions plus sécuritaires

Découvrez d’autres raisons pour lesquelles Montréal est votre meilleur choix

 

 

[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus