Montréal remporte la palme comme la meilleure ville au monde pour les étudiants

publié le 21 02 2017
Quoi de neuf à Montréal?

Vous avez sans doute remarqué que 2017 est une année importante pour Montréal et que nous nous excusons profusément auprès de nos voisins pour tout le bruit que nous faisons à cette occasion. Il y a beaucoup à célébrer : 375 ans en tant que ville sans compter que c’est aussi le 150e anniversaire du Canada en tant que nation. Mais il y a une autre raison pour nous de faire la fête. En effet, notre ville vient d’être sacrée meilleure ville étudiante au monde !

 

Chaque année, la firme britannique Quacquarelli Symonds classe les meilleures universités et villes pour étudier dans le monde, et, cette année, Montréal passe de la 7e place qu’elle occupait en 2016 et détrône Paris qui occupait la première place. Canadiens que nous sommes, nous pourrions être tentés de présenter également nos excuses à la Ville Lumière, mais nous avons travaillé longtemps et avec détermination sur ce dossier et il ne faut pas bouder notre plaisir d’être fiers de ce nouveau classement.

VILLE DE SAVOIR

Avec quatre prestigieuses universités, à savoir, l’université McGill (actuellement au 30e rang selon le classement QS Top Universities 2017), l’Université de Montréal (classée 126e), l’Université Concordia et l’Université du Québec à Montréal, un milieu étudiant dynamique a toujours occupé une place importante dans notre ville. Et ces institutions ne sont pas localisées sur des campus éloignés. Le centre-ville de Montréal est en effet rempli de salles de classe et de bibliothèques universitaires et les étudiants sont une partie intrinsèque de son tissu social.

MIXITÉ INTERNATIONALE ET CARACTÈRE MULTILINGUE

Mais ventilons un peu ces chiffres. Le système de classement à six catégories de QS a donné à Montréal d’excellentes notes partout, particulièrement en ce qui concerne la mixité internationale de sa population et son mode de vie. La ville a aussi reçu des points de bonification en raison de son caractère multilingue et la possibilité d’y obtenir des diplômes internationalement reconnus en anglais et en français.

Bassin d’étudiants : Montréal se classe 4e au monde et 1re en Amérique du Nord avec une population estudiantine de plus de 32 000 individus issus de plus de 250 pays à travers le monde. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a recensé plus de 155 000 étudiants dans la grande région de Montréal en 2016 dont 30 % étaient des étudiants provenant de l’étranger.

Désirabilité : le Grand Montréal se classe au 9e rang mondial parmi les villes où il est désirable de vivre selon des critères tels que le coût de la vie, la sécurité et la propreté.

L’activité des employeurs : en ce qui a trait à la transition des étudiants vers un emploi, après avoir obtenu leur diplôme, Montréal se classe au 16e rang. Ne partez pas ! Restez un peu encore avec nous !

Le coût de la vie et des études : sur la base du coût de la vie et des études, Montréal occupe le premier rang en Amérique du Nord et le 39e rang au monde.

Expérience étudiante : sur la base de sa convivialité (nous ne sommes qu’au 2e mois d’une fête qui durera un an et à laquelle tous ont été invités), de sa scène culturelle dynamique, de sa population diversifiée et de son abordabilité, Montréal s’empare de la 5e place.

Et tout cela nous fournit une autre raison de célébrer en 2017 — même s’il y a cours demain.