La 4e Conférence mondiale sur la biodiversité marine se tient à Montréal

publié le 08 05 2018
Réunions écologiques
Nouvelles de Tourisme Montréal
Tendances et technologies
Quoi de neuf à Montréal?

Parce qu’elle est une ville insulaire, on peut dire que la relation de Montréal avec l’eau est symbiotique — suivez le majestueux fleuve Saint-Laurent et vous arriverez directement à l’océan Atlantique. Du 13 au 16 mai 2018, Montréal accueille la Conférence mondiale sur la biodiversité marine (WCMB2018), une rencontre d’experts mondiaux axée sur la préservation, la recherche et le développement.

Amener les scientifiques en contact avec les décideurs

Pendant quatre jours au Palais des congrès de Montréal, la WCMB2018 vise à mettre les scientifiques en contact direct avec les décideurs, les responsables politiques, l’industrie et les ONG pour développer des mesures de développement durable et de protection. Dans le cadre des cinq objectifs de la conférence, l’échange d’idées vise à accroître la sensibilisation à la biodiversité marine. Les sujets proposés, qui vont de la biotechnologie marine à l’élément humain, jouent un rôle dans le thème central de la conférence qui est « Connexion avec l’océan vivant ».

Des experts éminents à l’avant-garde de la biodiversité marine

Présidée par Philippe Archambault de l’Université Laval, la WCMB2018 rassemble certains des plus grands experts du milieu marin au monde pour des présentations et un trio inspirant de discours-programme.

Professeure Emma Johnston

Doyenne de la faculté des Sciences à l’Université de New South Wales et Présidente de Science & Technology Australia, Emma Johnston est une autorité internationale en écologie marine, travaillant sur des projets majeurs avec le gouvernement, l’Australian Antarctic Science Program et l’industrie. Son travail primé étudie l’écologie des impacts humains dans les systèmes marins.

Dr Linwood Pendleton

Le rôle du Dr Linwood Pendleton, en tant que responsable scientifique mondial pour les océans au World Wildlife Fund, intègre science et recherche dans des initiatives et une stratégie de conservation marine. Ses travaux les plus récents portent sur des initiatives internationales à grande échelle axées sur l’acidification des océans, la gestion des grands fonds, les services écosystémiques marins et le carbone bleu.

Dre Amanda Bates

Les recherches marines de la Dre Amanda Bates ont porté notamment sur la façon dont la variabilité environnementale influence les capacités des animaux à faire face aux contraintes thermiques, sur les sources hydrothermales et sur les systèmes marins des pôles Nord et Sud. Son travail peut être suivi sur la page web du Macroecology Lab.

Découvrez d'autres raisons pour lesquelles Montréal est votre meilleur choix