COVID-19 et les événements d’affaires : une opportunité pour une transformation en profondeur ?

publié le 2 juin 2020
L'actualité dans l'industrie

Ce billet a été rédigé par Stéphane Martel, fondateur de Yulism

Nos vies, personnelles et professionnelles, ont été profondément bouleversées par la crise que nous vivons tous depuis la mi-mars. Alors que les premières étapes d’un déconfinement progressif se mettent en place, la résilience des organisateurs et planificateurs d’événements a été mise à rude épreuve et force est de constater que la reprise demandera encore beaucoup de patience ainsi que des efforts colossaux.

Le besoin essentiel de se rassembler

Nous avons tous constaté une explosion significative des événements en ligne. Et près de trois mois plus tard, il devient évident que la technologie a encore de beaux jours devant elle, mais qu’elle ne remplacera pas le besoin essentiel de se rassembler en personne (bonjour la fatigue Zoom !).

Les organisateurs d’événements se sont incontestablement tournés vers l’adaptation virtuelle de leurs productions, la seule façon de réussir à maintenir un semblant d’activité à court terme. Mais déjà, les réflexions se portent vers les formats hybrides avec un équilibre d’activités en ligne.

Les défis du futur des événements : des opportunités à saisir pour se transformer

Peu importe le format, nul doute que le futur des événements est rempli de très nombreux défis. De nouvelles mesures sanitaires devront être mises en place afin de garantir la sécurité des participants, employés et fournisseurs. Le niveau de participation, incertain, risque de ne pas être autant au rendez-vous que souhaité, et de nombreux coûts supplémentaires devront être épongés (ça va notamment prendre beaucoup plus de pieds carrés pour accueillir le même nombre de participants). Bref, cette nouvelle normalité modèlera incontestablement le futur de la production des événements.

D’autre part, il ne sera pas toujours possible d’exiger le même prix pour des événements en ligne que pour des événements physiques : comment déterminer un juste prix pour chaque type d'événement? La même réflexion s’applique du côté des commanditaires et partenaires: comment tirer profit des nouvelles opportunités (de visibilité) en ligne ? Le potentiel de monétisation est un point central à ne pas négliger et, au final, de nombreuses innovations vont émerger et révéler de nouveaux modèles d’affaires.

Il n’est d’ailleurs pas impossible qu’on assiste, en parallèle, à une multiplication d’événements plus modestes et que les grandes messes annuelles aient un peu moins la cote dans le futur – en d’autres mots, une transition d’un modèle « basse fréquence/haute intensité » vers un modèle « haute fréquence/basse intensité ».

Si l’hybride devient la norme, comment les événements d’affaires s’y prendront-ils pour créer des expériences différenciatrices et génératrices de valeur pour tous les types de participation, qu'elles soient en ligne ou en présentiel ? Ultimement, les organisateurs d’événements d’affaires devront s’interroger sur le design et les parcours d’expérience à mettre en place afin de capter l’attention, mais aussi, et surtout, générer de l’engagement avant, pendant et après chaque événement.

Il ne sera pas simple du tout pour les événements d’affaires de s’adapter et de demeurer pertinents tant dans la réalité actuelle que dans la nouvelle normalité post COVID-19. Dans un tel contexte, c’est définitivement la raison d’être, la promesse de chaque événement qui doit être questionnée. Trop d’événements semblent exister pour exister et possèdent des historiques tellement lourds qu’ils ont de grandes difficultés à s’adapter aux besoins changeants de leurs communautés. Si vous n’êtes pas prêt dès aujourd’hui à vous questionner sur le pourquoi ainsi que sur l’impact de votre événement… alors quand?

Maintenant ou jamais

En d’autres mots, arrêtons de rêver à la magie d’un retour au bon vieux temps et profitons-en pour véritablement défier le statu quo et accélérer à grande échelle la transformation profonde de nos événements d’affaires. Au-delà de l’indispensable soutien gouvernemental requis afin d’aider l’industrie à passer à travers la tempête à court terme, puisons (encore une fois) dans nos réserves de créativité, responsabilisons-nous et prenons en charge notre futur ici et maintenant. Rendons tout cela encore plus significatif et générateur de valeur, car oui, « we will meet again », les amis.

L’équipe Yulism

Texte adapté d’un article publié sur Medium.

 

À propos de Stéphane Martel

Provoquer des rencontres inattendues, faire vivre des expériences inédites et rassembler les talents pour transformer les idées en actions: c'est ce qui me guide à chaque matin depuis le tout début de mon aventure professionnelle et qui a marqué mon parcours en tant qu'associé chez Robichaud Conseil (PwC) et vice-président au sein de C2 Montréal. J'aime partager, j'aime l'effervescence de ma ville (Montréal) et j'ai la conviction qu’un événement ou un voyage est d'abord et avant tout une rencontre humaine. C'est pour cela que j'ai fondé Yulism !

 

À lire également: L’avenir de l’industrie des réunions

[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus