La baladodiffusion est-elle pour vous ? Cinq questions à se poser avant de se lancer

publié le 18 mai 2021
Tendances et technologies Travailler mieux

Avec le télétravail qui gagne du terrain et la diminution des heures passées pour les déplacements, plusieurs d’entre nous ont un peu plus de temps libre. Certains ont appris l’art du pain au levain. D’autres se sont mis à faire des casse-têtes. D’autres ont lancé leurs propres balados. Pour les lecteurs moins familiers avec le terme, un « balado » est une série épisodique de fichiers audio numériques parlés qu’un utilisateur peut télécharger sur un appareil personnel pour une écoute facile. Il s’agit essentiellement d’une émission de radio que vous pouvez écouter quand vous le souhaitez.

Les balados peuvent être de très bons moyens de diffuser votre message (comme l’importance des réunions en personne !) ou d’explorer un sujet (comme la meilleure nouvelle technologie événementielle !) de manière plus approfondie. Mais les meilleurs balados ne sont pas le fruit du hasard. Le marché étant saturé de contenus, la clé d’un balado réussi est d’avoir à la fois un objectif et un plan de match.

Dans cette optique, voici cinq questions à se poser avant de démarrer un nouveau balado.

 

Quel est votre thème ?

Les balados à succès ont souvent un thème, ils se concentrent sur un sujet précis. De quoi voulez-vous parler ? Un sujet général (tel que « les événements ») peut toucher plus de personnes, mais risque également d’être trop générique. Un sujet plus pointu (tel que « l’organisation d’événements végétaliens pour les personnes en fauteuil roulant ») risque de ne pas attirer le nombre de personnes nécessaires pour soutenir votre motivation. Le défi consiste à trouver un sujet qui vous donnera une identité concrète sans être trop spécialisé. 

Une sous-question à se poser est la suivante : « Quelqu’un d’autre parle-t-il déjà de ce sujet ? » Si la réponse est oui, cela ne signifie pas que vous ne devez pas créer un balado. Mais vous devez réfléchir à la manière dont vous allez vous différencier.

 

Avez-vous un auditoire ? Sinon, comment allez-vous vous constituer un auditoire ?

Savoir qui sont vos auditeurs — et ce qu’ils recherchent — est immensément utile. De nombreuses personnes du secteur de l’événementiel sont déjà très présentes sur des plateformes sociales telles que Twitter ou Instagram. Le lancement d’un balado pourrait être une extension naturelle du contenu que vous créez et servir à établir un lien encore plus fort avec votre public.

Vous n’avez pas nécessairement besoin d’un public pour commencer. Mais se constituer un auditoire peut être un travail difficile. Quel est votre plan à ce chapitre ? N’oubliez pas qu’« espérer que les gens tombent sur votre balado » n’est pas un plan. Réfléchissez à la promotion de votre balado. Utiliserez-vous les médias sociaux ? Disposez-vous d’un budget pour la promotion ? Qui connaissez-vous qui vous aidera à faire passer le message ?

 

Comment allez-vous enregistrer et faire le montage ?

La qualité du son est importante. Si les auditeurs entendent trop de parasites ou si votre voix est inaudible, ils risquent de ne pas vouloir écouter l’épisode au complet. Un enregistrement audio de qualité commence par un équipement de qualité. L’achat de microphones de qualité (et même l’insonorisation d’une pièce) est rentable à long terme.

L’autre élément à prendre en compte est le type de logiciel que vous utiliserez pour le montage. Même s’ils sont formatés comme des interviews en intégralité, la plupart des balados exigent un certain niveau de postproduction. Il peut s’agir de supprimer les pics audio ou d’ajouter une introduction. Dans tous les cas, cela signifie qu’il faut trouver un nouveau logiciel et apprendre à l’utiliser.

 

À quoi ressemble votre plan de contenu ?

Il est tentant d’enregistrer un épisode, puis de vouloir le publier immédiatement et d’annoncer au monde entier : « J’ai un balado ! » Mais l’approche la plus stratégique pourrait être d’enregistrer plusieurs épisodes, voire une saison complète (quelle que soit la définition que vous lui donnez) avant de diffuser. La réalité est que les épisodes de balado ne sont pas livrés par la cigogne. Si vous voulez augmenter vos chances de succès, que l’on peut définir simplement comme « des gens qui écoutent votre balado », vous voudrez planifier vos épisodes.

 

Quel est votre langage visuel ?

Lorsque l’on réfléchit à la baladodiffusion, on pense souvent à l’enregistrement et à la qualité du son. Naturellement, ces éléments sont importants. Mais la plupart des auditeurs « verront » votre balado avant de l’écouter : ils verront un logo, un titre et peut-être une description. Comme nous vivons dans un monde saturé d’images, des visuels sophistiqués seront importants pour capter l’attention des gens sans être trop ostentatoires (à moins que ce ne soit l’esprit de votre marque). Pensez à la façon dont votre balado sera entendu. Mais pensez aussi à son apparence.

 

 

À lire également : Une série de baladodiffusions inspirantes et informatives pour les planificateurs de réunions

Découvrez d’autres raisons pour lesquelles Montréal est votre meilleur choix