Les avantages des réunions en face à face (selon la science)

publié le 25 mars 2021
Tendances et technologies Travailler mieux

Voilà plus d’un an que la plupart d’entre nous ne participent plus à des événements en face à face. Qu’il s’agisse de conférences ou de cocktails (ou de tout autre type d’événement), nos activités sociales habituelles ont été remplacées par des appels Zoom ou par des soirées passées avec Netflix.

Si nous pouvons collectivement reconnaître la valeur des réunions et événements virtuels, beaucoup d’entre nous ont atteint un point de saturation (qu’on pourrait qualifier d’épuisement Zoom). Plusieurs bénéfices découlent des interactions en personne et qui ne se manifestent pas nécessairement en mode virtuel. Voici un aperçu de quelques-uns des avantages des réunions en face à face.

Le toucher peut susciter la confiance

Une expérience menée par des chercheurs de l’université de Chicago et de Harvard a révélé que les négociateurs qui se serraient la main étaient plus ouverts et plus honnêtes, et parvenaient à de meilleurs résultats. Les poignées de main favorisent les comportements coopératifs et influent sur les résultats de négociations intégratives et distributives. La poignée de main active les régions du cerveau associées aux récompenses ; avec une poignée de main, nous transmettons littéralement de la convivialité. En d’autres termes, une poignée de main peut humaniser la personne avec laquelle vous échangez.

Les impacts de la caméra

Pendant les appels vidéo, nous avons souvent envie de « désactiver la caméra ». C’est compréhensible. Et si cela est parfois dû au fait que nous ne voulons pas être vus par les autres (parce que notre visage pourrait, par exemple, trahir notre mauvaise humeur ou notre ennui), la réalité est que nous sommes également fatigués de nous regarder parler. Nous ne sommes tout simplement pas habitués à parler et à nous regarder parler en même temps.

Poussé par le récent boum des vidéoconférences, le professeur en communication Jeremy Bailenson, directeur fondateur du Stanford Virtual Human Interaction Lab, a étudié les conséquences psychologiques de passer plusieurs heures par jour sur des plateformes vidéo. L’une des principales conclusions est que le fait de se voir constamment en temps réel pendant des chats vidéo est une source de fatigue et parfois même de stress. Si beaucoup d’entre nous ressentent encore un léger stress lors des rencontres en face à face, nous avons toutefois l’avantage de ne pas avoir la sensation d’avoir une caméra qui exhibe chacun de nos gestes. Et c’est une chose de moins à laquelle il nous faut penser.

Accès aux messages non verbaux

Si les plateformes numériques nous permettent de voir les visages, la communication non verbale est souvent lue de manière holistique. Qu’est-ce que cela signifie ? Essentiellement, il nous faut plus que des visages pour capter les messages non verbaux. Nous pouvons détecter l’état émotionnel et cognitif d’une personne par divers indices, comme l’angle de ses épaules, la façon dont elle tient ses mains, si elle tape du pied, et bien plus encore.

Certains spécialistes affirment que la plupart des gens préfèrent les formes de communication non verbale à la communication verbale. En fait, Ray Birdwhistell — l’anthropologue américain qui a fondé la kinésique comme champ d’enquête et de recherche — a conclu que la communication non verbale représente 60 à 70 % de la communication humaine. Et si les enjeux sociaux sont plus importants dans une situation de face-à-face, c’est là que l’occasion est encore plus propice pour tisser des relations plus profondes et durables.

Les odeurs sont sensationnelles

Senteurs et émotions sont intimement liées. Qu’il s’agisse de l’arôme délicieux d’un dîner de gala ou de l’odeur âcre d’un groupe de personnes en sueur qui participent à un festival de musique en plein air au cœur de l’été, la plupart d’entre nous peuvent être facilement « stimulés » par des odeurs — des odeurs qui font soudainement resurgir des émotions. Les neuroscientifiques confirment le lien entre les odeurs et les émotions. « Il semblerait que l’odorat et la mémoire sont étroitement liés en raison de l’anatomie du cerveau », explique Venkatesh Murthy, directeur du département de biologie moléculaire et cellulaire à Harvard.

Et c’est là un avantage fondamental des événements en face à face : nous pouvons utiliser toute la gamme de nos sens. Si les événements virtuels nous permettent d’accéder à des images et à des sons, les événements en personne nous permettent également de toucher, de goûter et de sentir. Oui, même si c’est l’odeur d’un humain qui transpire. 

 

À lire également : Montréal, chef de file en sciences de la vie et technologies de la santé

Découvrez d’autres raisons pour lesquelles Montréal est votre meilleur choix 

 

 

Sources :

https://www.fastcompany.com/3051518/the-science-of-when-you-need-in-person-communication

https://www.rapiergroup.com/why-are-face-to-face-meetings-more-crucial-than-ever/

https://news.stanford.edu/2021/02/23/four-causes-zoom-fatigue-solutions/

https://news.harvard.edu/gazette/story/2020/02/how-scent-emotion-and-memory-are-intertwined-and-exploited/

https://en.wikipedia.org/wiki/Nonverbal_communication#cite_note-5

 

[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus